topblog Ivoire blogs

23/01/2014

La femme et le défi de rester belle

Femme-africaine.png

Cocody, Deux-plateaux, Agban, 19h Gmt, assise dans un maquis de la place,  la causerie de trois jeunes gens sirotant de la bière attire notre attention. Le sujet n’est tout autre que les femmes aux foyers. « Tout ça c’est habillage, une fois au foyers. Elles se délaissent, ne prennent plus soin d’elle. Avec ça, elles sont contre la polygamie ou se plaignent des infidélités de leurs maris », lance le premier à l’un d’eux qui admire des yeux une jeune fille sur le trottoir.  Et le troisième d’ajouter : «  C’est bien dit, mon frère. Moi-même, ma femme a changé, elle n’est plus celle que j ai connue. Quand je rendre à la maison, elle est toujours à la cuisine, avec la même tenue du matin.  Le foulard pour la plupart du temps mal nouer. C’est pour cela que je passe mes soirées dehors et  je ne rentre que pour me coucher ».

Cette causerie qui a pour cadre un lieu de beuverie, révèle pourtant la triste réalité auxquelles les femmes africaines aux foyers sont pour la plupart confrontées ; Etre mère, épouse et femme au foyer.

Demeurer l’épouse tendre et belle malgré le poids des tâches ménagères et des maternités est un défi que beaucoup de femmes ne parviennent plus à relever.

Quand la pauvreté s’immisce

Fofana Rokia  marié à l’âge de 20 ans, est aujourd’hui à 35 ans mère de trois enfants. Face au faible taux de revenu de son mari, elle contribue à la charge familiale en vendant des bananes braisées sur le trottoir. Pour cette mère de famille, les salons de coiffure et autres lieux d’esthétiques et de beautés sont  destinés aux familles aisées. Aux femmes dont les maris mettent les moyens à leurs dispositions.  La priorité pour dame Fofana, c’est le bien-être de ces enfants. Pour espérer  la voir bien mise, il faudra attendre les jours de fête et les des événements heureux  (Mariage, baptême…).  Cette conception de Fofana Rokia rencontre des oppositions. «  Non, le manque de moyen ne saurait justifier le fait qu’une femme se néglige. Pour prendre soin de soi, l’on n’a pas forcement besoin de grands moyens. Il faut juste de la volonté », s’insurge Kouadio Bérenger, instituteur. « Le foyer ne se base pas sur de l’argent. La beauté est d’abord intérieure, puis extérieure avec des choses simples comme la propreté » renchérie kouraogo Isabelle, chargé de communication.

De nombreux spécialistes révèlent qu’après deux ou trois enfantement, le physique de la femme prend un coup. Mais, au delà de ce faite, le centre d’intérêt de la femme est tout autre. Son attention est plus portée sur le bien être et le devenir de ses enfants. L’époux passe au second plan. Et dans de nombreux cas, la femme finit par se délaisser,  n’éprouvant plus le désir  de séduire.  Une erreur qui peut se révéler  fatale pour le couple quand l’époux part chercher l’affection en dehors du foyer.

L’apport de l’homme

 « Moi X, je  te prends S. pour ma femme et mon épouse. Pour t’avoir et te garder dès ce jour et à l’avenir, pour le meilleur et pour le pire. Que tu sois plus riche ou plus pauvre, en maladie ou en santé; pour t’aimer et te chérir, jusqu’à ce que la mort nous sépare », ce sacrement prononcé lors du mariage doit s’appliquer au deux être du couple. Quand la femme perd le gout de séduire ou de se rentre belle. Il revient à l’homme de lui faire des remarques, de l’encourager.

L’amour, la tendresse et le soutien de l’homme peuvent aider la femme à surmonter cette étape, qui s’apparente à une crise. « Avec un enfant ma femme s’en sort bien. Si à la longue, elle n’y parvenait pas. Je l’encouragerai à s’y mettre et prendrai une fille de ménage pour l’aider dans les tâches ménagères. Il faut d'abord que  la femme soit aimée par son homme, ce dernière avec ces reproches pourrait l’aide à ne par perdre de vue l’essentiel c'est-à-dire rester coquette », soutient Kouamenan Charlie, consultant. Tout comme lui Yves Blasié, informaticien, trouve que l’homme doit aider la femme a demeuré belle, en lui offrant le confort matériel, financier et moral. « Il faut que le mari invite de temps en temps sa fête au restaurant ou au cinéma. Ses petites sorties et balades peuvent aider la femme à toujours vouloir plaire », souligne ce dernier.

Rester belle, malgré le  poids des travaux ménagères, des maternités, c’est possible. Il faut de la volonté et pour y arriver  l’apport du mari est indéniable. Homme et la Femme, chacun doit donc  jouer sa partition pour l’harmonie du couple.

Mariam Sorelle 

 

 

 

12:22 Publié dans Beauté | Tags : femme, beauté, reste belle | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.