topblog Ivoire blogs

28/08/2014

Epidémie d’Ebola : les USA apportent leurs soutiens aux pays infectés

Par solidarité, les États-Unis ont renforcé leurs actions et augmenté leurs personnels au cours des dernières semaines avec les pays affectés par l’épidémie d’Ebola, notamment le Liberia en raison de l’aggravation de l’épidémie.

Au nombre des activités entreprises, figurent la fourniture de matériel sanitaire et d’autres secours d’urgence, la diffusion de messages d’intérêt public et l’apport d’une expertise technique.

Le 24 août dernier, un avion transportant plus de 16 tonnes de fournitures médicales et de secours d’urgence a atterri à Monrovia. Cette livraison s’inscrit dans le cadre des efforts que déploie l’Agence américaine pour le développement international (USAID) en vue de combattre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

 

« Nous savons que les agents de santé au Liberia et dans d’autres pays affectés prennent de grands risques personnels pour prévenir, détecter et traiter l’Ebola. Les États-Unis sont déterminés à œuvrer en étroite coordination avec nos partenaires internationaux, pour veiller à ce que les personnels sur la ligne de front de cette crise aient les fournitures médicales, la formation et le soutien voulu pour faire leur travail en toute sécurité », a assuré  Jeremy Konyndyk, directeur du Bureau de l’USAID chargé de l’assistance en cas de catastrophe à l’étranger (OFDA). 

Si en Côte d’Ivoire aucun cas d’Ebola n’a été signalé, les autorités ivoiriennes demeurent en alerte maximale. Les dispositions et mesures nécessaire ont été prises pour éviter toute propagation de la maladie sur le sol ivoirien.

Les députés ivoiriens, avec l’appui du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, ont mis sur pied  le vendredi 22 août dernier un comité de veille sanitaire sociale face à l’épidémie d’Ebola.

Le dernier bilan de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) indique 1400 décès liés à la maladie. Le Liberia, le Nigeria, la Sierra Leone et la RDC sont les pays touchés par la maladie.

Mariam Sorelle

 

Les commentaires sont fermés.