topblog Ivoire blogs

25/09/2014

Pollution à la zone industrielle de Yopougon : l’Assemblée nationale s’imprègne du dossier

 

 

La Commission de la recherche, de la science, de la technologie et de l’environnement (CRSTE) de l’Assemblée nationale a effectué, mercredi 24 septembre 2014, une visite dans les locaux de la société Ciment d’Afrique (CIMAF), situés dans la zone industrielle de Yopougon.

Cette initiative fait suite aux nombreuses plaintes des riverains mettant en cause la poussière de ciment rejetée par la cimenterie.

Ladite Commission du Parlement ivoirien conduite par sa présidente, Clarisse Kayo, était sur le terrain pour confronter à la réalité et vérifier si l’entreprise accusée respecte les normes environnementales.

« Nous sommes venus voir si les activités industrielles se font selon les normes. Il est vrai  que le développement  est important dans la vie d’une nation, mais il doit aussi tenir compte du bien-être des populations. Nous  réservons nos recommandations au Président de l’Assemblée nationale », a déclaré la députée Clarisse Kayo à la fin de la visite guidée.

Le Directeur de la Cimenterie, Khalil Bouchama, soutient pour sa part que son entreprise n’est pas responsable de la pollution dont se plaignent les habitants de la  zone industrielle de Yopougon.  « Nous ne sommes pas responsables et nous n’avons jamais cherché à trouver un responsable. Nous cherchons plutôt à résoudre le problème », assure-t-il.

 

Le dossier sera examiné par le président de l’Assemblée nationale qui devrait y trouver une issue favorable. 

Mariam Sorelle

Les commentaires sont fermés.