topblog Ivoire blogs

22/09/2014

Les collaborateurs de Banny expliquent l’utilité des audiences publiques

 

 

Au cours d’une causerie débat organisée  le samedi 20 septembre 2014 à Hollywood Boulevard au Deux Plateau Vallon dans la commune de Cocody, les collaborateurs de Charles Konan Banny, président de la Commission dialogue vérité et réconciliation (CDVR) ont expliqué le bien-fondé des audiences publiques.

Cette tribune a été, par ailleurs, une occasion pour Sran Kouassi Franck, porte-parole et conseiller spécial chargé de la communication du président de l’institution, et pour Marchal Balou, sous-directeur de la communication de faire comprendre à l’auditoire les fondements et les missions de cette instance chargée de la réconciliation des Ivoiriens.

« L’audience publique est l’activité finale de toute commission vérité et réconciliation. Les audiences publiques permettent à la société d’endosser la souffrance d’un tiers. C’est un processus de guérison de la victime et son bourreau », soutient Sran Kouassi.

Avant d’ajouter qu’en matière de réconciliation en  Côte d’Ivoire, chaque Ivoirien y va de sa propre interprétation.

A la question d’un participant de savoir si la CDVR dans sa composition actuelle n’est pas mal conçue, Marchal Balou a affirmé que  la Commission contrairement à  celle de l’Afrique du Sud n’a pas été créée par consensus national. Mais elle est plutôt est une promesse de campagne faite par les deux candidats en lice lors du dernier tour de  scrutin présidentiel de 2010.

 

Pour Marchal Balou, ce qui importe, c’est le travail abattu par  la Commission  et non les hommes qui la composent.

Le début des auditions en ligne a été annoncé pour cette semaine pour les Ivoiriens vivant à l’étranger.

Mariam Sorelle