topblog Ivoire blogs

28/02/2014

Côte d'Ivoire: Le projet de loi portant Code de l’Electricité adopté en commission

 

 

le projet de loi portant  code de l’Electricité a été examiné et adopté à l’unanimité en  commission par les députés ivoiriens, ce  jeudi 27 février 2014 à l’hémicycle. 

Organisé autour de 8 titres et 67 articles, ce  présent projet de loi  a été soumis aux députés par le ministre du Pétrole et de l’Energie, Adama Toungara. Au cours des débats qui ont succédé l’exposé des motifs, les députés ont  axé leurs interventions sur ce qui touche à l’intérêt et au bien-être des populations ivoiriennes. A savoir  la diversité des sources de production de l’énergie, la baisse du coût de l’électricité et une plus large couverture des villes et villages en énergie.

En réaction, le ministre Adama Toungara a relevé que ce projet de loi prend en compte l’ensemble de ses préoccupations. Selon lui,  le présent projet  de loi  vise, entre autre, à  libéraliser le secteur de l’électricité, à améliorer la qualité de service et à permettre une plus large couverture en électricité des villes et villages de  Côte d’Ivoire.
 
« Le projet de loi du code  de l’Electricité qui vient d’être adopté est un projet novateur parce qu’il améliore le cadre institutionnel des activités du secteur  de l’énergie et surtout apporte la libéralisation dans ce secteur.  Ce code va permettre au gouvernement d’étendre son programme d’électrification. Le Président Alassane Ouattara estime qu’il y  a une injustice qui frappe une bonne partie de nos populations qui sont  toujours dans l’obscurité pendant que celles des agglomérations ont de l’électricité. Il va envoyer de la lumière dans tous les villages. Et en juin 2015 toutes les agglomérations qui ont 500 habitants seront électrifiées », a indiqué Adama Toungara, ministre du Pétrole et de l’Energie à la fin de la session.
 
Aucune modification notoire n’a été apportée aux articles du projet de loi portant sur le code de l’Electricité. Il a été adopté à l’unanimité des députés présents. La séance a été présidée par l’Honorable Koné Brahima Yves.
 
Mariam Sorelle