topblog Ivoire blogs

24/01/2014

Fausse couche : Comment s’en remettre ?

 

Fausse couche : Comment s’en remettre ?

Désirer un enfant, le sentir grandir en son sein, entretenir le rêve d’être mère. Puis contre tout attente,  se réveiller un matin avec le cœur lourd parce qu’on a été  privé de le voir grandir du fait d’une fausse couche. Ce schéma est le moment le plus douloureux dans la vie d’une femme. Encore plus dur s'il s'agit d'une première grossesse ou d’une fausse couche tardive. Sortir la tête de l’eau demande beaucoup de courage. Voici quelques attitudes à adopter face à une telle situation.

Ne pas culpabiliser

Ce n’est nullement de votre faute. Ne vivez pas ce moment comme une malédiction ou un châtiment divin. Cliniquement, la fausse couche est  synonyme d’un bon fonctionnement du corps et de sa  fertilité. Etant donné que l’œuf n’est pas viable, le corps interrompt la grossesse. Ne vous laissez donc pas porter par le sentiment de vide, d’impuissance et d’injustice qui vous anime.

Faire  le deuil de l’enfant disparu

Laissez vous aller à vos ressentiments, pleurez si cela peut vous soulager. Donnez-vous le temps de vous remettre, attendre deux à trois cycles pour penser à concevoir un nouvel enfant est parfois le temps de faire le deuil de l’enfant disparu. Une fausse couche ne compromet, en aucun cas, la réussite d’une grossesse ultérieure. Mais il vous faut une bonne  disposition morale. Vous devez vous sentir prête à recommencer une  nouvelle aventure  de femme enceinte.

Partager votre histoire

 

Allez sur les réseaux sociaux, les forums de discussion, partagez votre ressentiment en utilisant un pseudo. Vous verrez par la suite que de nombreuses femmes ont connu comme vous cette situation. Leurs commentaires et témoignages vous aideront à surmonter cette épreuve. 

Mariam Sorelle